Fanfare Los Neblats
de Saint Martin de Londres


Nouveautés
Chez Los Neblats

Mis à jour le:
2 novembre 2014

Il est 23h48.

Naissance de la Fanfare
« Los Neblats »



Au départ une galéjade, suite logique de retraites aux flambeaux un peu tristounettes où les enfants, un lampion à la main, se suivaient à la queue leu leu, qu'il a suffit un jour de bruiter à la manière des anciens conseils de révisions. garrigue n°38 septembre 1984.

Grosse caisse

C'est donc décidé l'équipe d'animation, (et quelle équipe!) invite tous les joyeux drilles à se munir de tout engin susceptible de faire un peu de bruit. Et c'est parti pour une grande cacophonie en ce 14 juillet 1984. garrigue n°40 mars 1985. L'affaire aurait pu en rester là jusqu'au prochain 14 juillet...

Dans les mois qui suivirent, un certain soir, dans une certaine caserne de gendarmerie, l'élu de la commune ayant souhaité une communication plus étroite entre le conseil municipal, la gendarmerie et quelques entrepreneurs de la commune, n'hésita pas à immoler un magnifique mouton pour la circonstance. Et ce soir là, les gendarmes, même les gendarmes, qui sont par nature ... chantaient du Brassens sous la direction de l'adjoint aux finances.
Vous avez dit police de proximité!
Du coup, au cours de cette soirée, ce projet de fanfare est remonté à la surface.

Sous l'impulsion d'un trio de choc (Chef, Chef, pas Chef), nous nous retrouvons vite 7 mordus à relever le défit.

Des cours sont pris une fois par semaine grâce à l'école de musique (Jean Louis Gabino professeur de Trompette), une vingtaine de personnes y sont assidues. Tous les endroits sont explorés l'ancienne cantine, la salle de réunion du conseil municipal ou le hangar des pompiers.

Des instruments d'occasion sont trouvés, que nous payons après avoir amicalement "raqueté" quelques sociétés de Saint Martin... Grosse caisse Rapidement nous nous retrouvons une vingtaine de fanfarons. Mais, apprenez la suite par des articles ayant paru dans la presse locale ou le trimestriel du Foyer Rural "La Garrigue".

  • 1er prestation, le 31 décembre 1984, qui malgré le temps passé, n'a pas et n'est pas à graver dans le marbre.
  • 2ème prestation provoquée par M. le maire. Alors que la toute jeune chorale de St Martin faisait une magistrale première apparition lors du repas des anciens le samedi 2 février 1985. garrigue n°40 mars 1985.
  • 1ère sortie dans les rues du village pour la fête du 1° mai 1985. garrigue n°41 juin 1985.
  • 1ère Marseillaise le 8 mai 1985. garrigue n°41 juin 1985.
  • 1ère confrontation avec la fanfare des pompiers de la Grande Motte accompagnés pour la circonstance d'une rare apparition des majorettes de St Martin. garrigue n°43 décembre 1985.
  • 1ère intervention au cours de l'office célébré le 11 novembre 1985 à la demande de l'abbé Capman. garrigue n°43 décembre 1985.


La bible suivant "sain" Paul...et peut être d'autres. A suivre ....

(Bien que je ne me fasse pas trop d'illusions, la tribune est ouverte à tous P.P.)


La suite demande à être développée, si vous avez des documents...

1986 Réunion du 8 mars 1986: La fanfare sera une section du foyer rural, règlement proposé au C.A. du Foyer.
15 octobre 1° bal de la fanfare

A la suite d'une réunion du 29/11/1986 il est décidé que le nom de la Fanfare sera "Los Neblats"

1887 Rencontres Méditerranéennes.
Sortie à Livron

1888 Fête et bal des vendanges avec les pompiers et les anciens combattants.

1989 10 juin 1989 mariage de deux membres de la fanfare; Corinne et Laurent LEGROS.

1990 Inauguration du stade Louis Nicolin avec la coupe de France.

1992 Fête à Notre Dame de Londres et à St Jean de Buèges.

1993 2 Mariages de 2 jeunes Ex ou fanfarons Pascale puis Benoit.

1994 18 juin 10ième anniversaire de la fanfare.

1997 Jubilé U.S.S.M. et commémoration de la mort de St Martin

2004 17 avril 20ième anniversaire de la fanfare.

2004 9 octobre voyage à Bruxelles avec Etienne.

2008 Départ à la retraite de Claude.

2008 Mariage de Claire et Bruno.



Et pourquoi "Los Neblats"?
Bien que n'ayant surtout pas la prétention de maîtriser le dialecte occitan du village (2), voici une version toute personnelle.
Afin de mieux comprendre la suite, surtout pour ceux qui ne connaissent St Martin que de fraîche date, je vous invite, si ce n'est déjà fait, à vous procurer la dernière plaquette de St-Martin-de-Londres (3).
Admirez la magnifique photographie (4) de la dernière page; vous y découvrirez le vallon de Londres sous la brume.
C'est ce que peut admirer, parfois, le voyageur matinal qui découvrant le vallon, se trouve devant ce lac de brume, "nèbla" ou "neblat" en patois.
Vous comprendrez dès lors, pourquoi les personnes qui viennent des plateaux nomment "ceux" d'en bas, "ceux" qui sont dans ce manteau brumeux "Los néblats" dont la connotation, même si elle ne peut se traduire en un mot, et c'est le bonheur du "patois", est "légèrement" péjorative.
Il se racontait même, qu'elle se voulait d'autant plus vexante, que l'on jalousait un peu ces "Neblats" d'avoir toute l'année de l'eau fraîche au coeur du village, au point de la laisser se perdre dans un ruisseau... Mais ce serait une autre histoire.
Le boulanger de Pagnol était dans le périn, nous nous sommes dans le brouillard.

(Les termes de "brumeux", "bruineux", "nébuleux" ou autres "brouillardeux" employés par certains, sont de très mauvaises traductions du patois qui est bien plus subtil.)

Alors, Pied de nez en réactualisant "Los NEBLATS" (29/11/1986) à vous de juger!

M. Gustave Thérond félibre, né à St-Martin-de-Londres

(2) Le patois est interdit à l'école dans les années 1900,
Il n'a été que parlé par mes ancêtres et la plupart des St Martinois et St Martinoises, avec cependant quelques exceptions, dont le félibre M. Gustave Thérond né à St Martin (1866-1941).
Son professeur l'appelait: "Lou Néblat de Sant Marti", Instituteur et directeur d'école à St Pargoire puis à Cette de 1890 à 1928, "Biscan-pas" (5)(son pseudonyme de félibrige), n'aura pas les palmes académiques, la République est rancunière.
Il est Inhumé au cimetière marin de Sète.
- Pour plus de détails, voir le journal du foyer rural "La Garrigue" n° 3 de décembre 1975 page 7.

(3) Saint-Martin-de-Londres l'église... villages et Garrigues du vallon de Londres.

(4) Photo de M. Thierry FESQUET.

(5) biscar = râler, s'irriter ou se mettre en colère
Devise de Sète (et de Montpellier): “Aicí biscam pas”.



Valid XHTML 1.0 Transitional


Los Neblats fanfare de St Martin de Londres


Nous vous informons que vous pouvez vous opposer à la diffusion d'un document. Pour que nous puissions prendre en compte votre refus, contactez-nous.

Nous vous rappelons que vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art.34 de la loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978). Pour exercer ce droit, écrivez à l'adresse ci-dessus ou contactez un membre du conseil d'administration.

Si vous souhaitez signaler un problème, proposer une modification, envoyez un courriel à Paul PRUNET, adresse


Vous n’avez pas à déclarer à la CNIL dans les cas suivants :
Vous êtes un particulier agissant dans le cadre d'activités exclusivement personnelles,
Ex: vous ne déclarez pas les fichiers et les sites internet qui concernent votre vie privée ou familiale
comme votre carnet d’adresses ou votre site personnel si l’accès est réservé à un nombre limité de personnes...